Le monde artistique « sans frontière » vit la perte du « Maestro » !

Le monde artistique « sans frontière » vit la perte du « Maestro » !

Fai un buon viaggio Maestro e poi, torna <3.

Franco Battiato nous a quitté hier, un artiste hors norme, auteur, poète, musicien, compositeur, interprète, cinéaste, peintre, un être généreux, un génie à mes yeux, un Homme qui trouvera certainement sa place dans les livres d’histoire, parce que Battiato, ça s’étudie.

Sa musique, sa poésie ont éclairé mon chemin, guidé mes pas pour aller là où j’allais pouvoir me sentir mieux, me retrouver. Une rencontre joyeuse, déterminante et si inspirante ! Il n’y a pas un jour qui s’écoule sans que j’écoute quelques morceaux du Maestro. Un vrai encouragement quotidien, une nourriture nécessaire pour une mise en lien avec soi-même. Je l’écoute peut-être depuis une dizaine d’années. Il m’a emmenée plus loin, m’a réconfortée dans ma quête, dans la vision que je défends avec Loup Chocolat : retrouver l’humain, sa grandeur, sa complémentarité, sa diversité. Effet magique et indescriptible ! Une atmosphère qui comble le vide, qui aide à tourner le dos à la haine et à ne poursuivre sa route avec comme seule arme, le désir de grandir et de donner ce qui existe de mieux en soi. Juste par amour envers la nature qui nous définit.

Battiato est un artiste qui a certainement sauvé beaucoup de vies. Il savait accéder aux étages supérieurs des sentiments, des émotions, parfois aux étages cachés, purs, mystérieux, mystiques, aux étages divins qui se hissent dans les rues et ruelles de nos vies. Franco Battiato a été un partant pour les atteindre et ensuite nous les raconter. Quel talent ! Quel travail ! Il a fait de sa Vie une unique et incroyable aventure humaine, une ascension avec des vitesses variables, des choix, des valeurs, des expérimentations. Aucune raison de rester attaché au passé, certes nous pouvons toujours le revisiter mais le prochain rendez-vous, la nouvelle inspiration sont toujours devant. Devant en donnant la main à l’être humain. Ce monde est son règne. « Être humain », notre droit et notre devoir au cours de ce passage su terre. Des êtres présents et protecteurs de la nature qui nous définit et rend aptes à faire le plus de bien et le moins de mal possible, le sens d’une vie.

Dans cette interview pertinente et géniale, Battiato déclare : « Nous sommes en train de vivre une mutation génétique, la chose la plus préoccupante pour l’individu, c’est que l’être humain n’est presque plus là, il est sur le point de disparaître ».

https://fb.watch/5DjHLEzpf8/

Si les auteurs italiens devaient être représentés par des sommets, Battiato c’est un 9000m, c’est comme ça, il a tout simplement été plus loin, plus haut, tout là-bas là-bas et il a créé le 9000m <3. Un sommet invisible et si présent à la fois, un tracé de route pour nos âmes. Peut-être, seules elles, peuvent aspirer à ces pics.

L’art de Franco Battiato est une pluie de diamants qui continuera de tomber sur la Sicile, sur le monde afin de purifier l’existence humaine. Tout peut continuer de s’embellir grâce à l’héritage éclectique, d’une richesse infinie, qu’il nous laisse et on peut s’en réjouir. Franco Battiato « prendra soin » encore de milliers, de millions d’humains, partout, tout le temps.

Je partage « LA CURA », un monument de son œuvre IMMENSE. Un texte intelligent, littéraire et poétique. Sincèrement, je ne pense pas que l’on puisse élever le sentiment « amour » à un degré plus universel que celui-ci. Faites le voyage à tout prix !

R.I.P. Maestro e grazie per aver visto le cose proprio così !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :